Boutique
  
TOMBMOR Vol. I


Tous âges ados/adultes - Editions du Palemon - Conception couvertures : Annie Fournier - Copyright © 2010


Alors que l’on ne sait toujours pas si Jack se remettra ou non de sa chute par-dessus bord, les conditions climatiques, politiques et sociales ne cessent de se dégrader dans cette Europe en glaciation, compliquant du même coup la progression du Seagull, unique cataskis rescapé de l’expédition.

C’est cependant au cœur du voyage qu’une série d’événements majeurs vient percuter de front l’équipage et influer sur l’avenir de la quête d’Iwan, Thibault et Mélanie. Mais les rencontres et les longs retours sur soi ne sont-ils pas le meilleur moyen de comprendre les rouages même des mécaniques les plus effrayantes ? Ne permettent-ils pas ensuite de les aborder avec plus de force et de conviction ?

Si, assurément. C’est la raison pour laquelle les trois préadolescents quittent définitivement cette enfance que guidait encore jusque-là leur naïveté pour entrer de plein fouet dans une autre coquille, celle de l’adolescence qu’ils vont devoir blinder car tous les clignotants sont au rouge à leur arrivée à Tombmor.

Au début des années 2000, les adultes devaient se mettre d’accord, ils devaient prendre des décisions fondamentales, mais ils ne l’ont pas fait. En 2024, les jeunes doivent impérativement s’adapter pour survivre avec sur le dos le poids de leur héritage. Mais au cœur du chaos le rêve persiste. Plus fort que jamais, il invente de nouveaux codes !


Préfacé par Christian Décamps, charismatique leader du groupe Ange, et fort de ses plus de 580 pages, Tombmor, le troisième et double volet des Mange-Rêve est assurément le plus abouti. Clôturant le premier cycle de la série, il permet à son auteur avide d’actualité de se projeter dans un proche futur qu’il aborde sans catastrophisme, mais où il parie qu’après l’immobilisme et le manque de vigilance des parents d’aujourd’hui viendra dans quelques années l’heure des comptes dont ils auront imposé à leurs enfants de payer l’addition.

Et les jeunes assumeront cette mission. Mieux : le poids de son héritage sur le dos, la jeunesse parviendra à le décrypter pour le comprendre et tirer le meilleur profit des erreurs du passé. Elle redécouvrira, grâce à son fardeau et son intelligence, la solidarité et les valeurs oubliées. Cette jeunesse-là prouvera qu’on a eu tort de l’ignorer, voire de la mépriser si souvent et relèvera le défit en résistant tout d’abord, et en rebâtissant ensuite… Au nom du Rêve à venir.